Formation

Formation 2021-2022

« Qu’est-ce qu’une clinique psychanalytique ? »

La psychanalyse est partout et nulle part : de ses termes, on use et abuse, de son usage, on s’en réclame ou on la dénonce. D’une psychanalyse, le grand-public a une idée plus ou moins précise entre technique (on est allongé), temporalité (cela dure… longtemps) et finalités (pour se sentir mieux).

D’emblée, le thème retenu cette année par les Collèges de clinique psychanalytique s’énonce comme une question ; celle qui met l’analyste non pas au banc des accusés mais « le presse de répondre de ses raisons »[1]. Celle qui (re)met non pas « la » mais « une » – pas n’importe laquelle – clinique au cœur même de la raison de la psychanalyse car n’est-ce pas à l’écoute de leurs patients, de qui se dit que Freud et puis Lacan ont fait un usage autre de l’inconscient ? N’est-ce pas à l’aune de cette autre scène que le sujet en analyse  fait cette découverte de « ce par quoi il (le sujet) se sent dépassé, par quoi il en trouve à la fois plus ou moins qu’il n’en attendait, mais de toute façon, c’est, par rapport à ce qu’il attendait, d’un prix unique » ?[2]
Quelle est ce singulier dispositif où l’un paye pour que l’autre écoute ses mots ? Quelle est la spécificité de la réponse de l’analyste quand le réel, cet impossible à supporter, est son orientation ?

« Talking cure » : c’est par ces mots que  Bertha Papenheim qualifia cette nouvelle méthode de traitement qui allait prendre le nom de psychanalyse grâce à Freud. Plus d’un siècle plus tard, dans son séminaire le moment de conclure, Lacan dans la leçon du 15 novembre 1977, fait résonnance : « c’est une pratique de bavardage. Aucun bavardage n’est sans risques. Déjà le mot « bavardage » implique quelque chose ».

Qu’est ce qu’une clinique psychanalytique ? A priori, la réponse serait simple. Dans l’Ouverture à la section clinique, l’évidence claque : « c’est ce qui se dit dans une psychanalyse ».
Boutade ? Lapalissade ? Lacan n’était pas avare de formule-chocs. Mais dans la concision de l’évidence, chaque mot est pesé au-delà du simple bavardage et « Ça n’empêche pas que l’analyse a des conséquences : elle dit quelque chose »[3].
Et cela a des effets.

Il s’agira donc à l’aune de la clinique de Freud et de Lacan, celle qui est la nôtre, d’éclairer la spécificité de celle-ci avec la solidarité qui règne entre la clinique, la pratique et la théorie mais aussi et conséquemment d’en interroger les voies de la transmission.
Car la transmission avec sa part d’intransmissible fait partie de la clinique et inversement.

Alors qu’est-ce qu’une clinique psychanalytique ?
C’est une question.
Elle sera mise au travail.

Coralie Vankerkhoven

[1] Jacques Lacan, « Ouverture de la section clinique », dans Ornicar ?, n°9, 1977, p.11
[2] Jacques Lacan, Séminaire, XI, Les 4 concepts fondamentaux de la psychanalyse, p. 27
[3] Jacques Lacan, Séminaire LXXV, le moment de conclure, leçon 1, 15 novembre 1977.


Programme des journées

10h15-12h30 : Séminaire Théorie de la clinique.

Attention, lors de la venue des invités (25/09, 23/10, 19/02), adaptation de l’horaire.

Pour le séminaire Théorie de la Clinique, nous partirons cette année encore des questions théoriques et cliniques à partir d’études de cas de Freud et des situations issues de notre pratique.

Zehra Eryörük travaillera sur « Qu’est-ce que l’hystérisation du discours dans le dispositif analytique ? ». Nous aborderons cette question à partir du symptôme hystérique pour la tendre à d’autres structures.

Freud : Cinq leçons sur la psychanalyse (1904), Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique (1904), Études sur l’hystérie  (avec Breuer 1908), Analyse finie et analyse infinie (1937), La construction dans l’analyse (1937), L’interprétation des rêves (1926)

Lacan : Les écrits techniques de Freud (1953-1954), L’éthique de la psychanalyse (les leçons du 9 décembre 1959, 23 décembre 1959, 4 mai 1960), Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse (Leçons de 15 et 29 janvier 1964), L’envers de la psychanalyse (leçon : 17 décembre1969), Le sinthome (leçon du 13 janvier 1976)

Autres auteurs : Foucault M : Naissance de la Clinique (1963) ; Soler C : Retour sur la Fonction de la parole (2019) et Le transfert, de l’amour au sexe (2020).

Coralie Vankerkhoven travaillera à partir de la rencontre de Jacques Lacan avec Marie de la Trinité, mystique du XXème siècle. Si l’intérêt de Lacan avec la mystique n’est plus à démontrer, la cure que mena celui-ci avec Paule de Mulatier est la preuve évidente d’un désir qui ne recula pas devant une femme qui a eu affaire avec Dieu.  Nous nous pencherons sur l’écrit qu’elle lui adressa : De l’angoisse à la paix – relation écrite pour Jacques Lacan. 

Lacan a-t-il été « ce partenaire qui a chance de répondre » ? Il sera question in situ d’amour, de transfert, de jouissance et d’écriture au sein d’une clinique psychanalytique.
Liste (non-exhaustive) des ouvrages de référence :
BOUSSEYROUX, M., : trois essais sur la sexualité mystique
De CERTEAU, M. : la fable mystique Histoire et psychanalyse
LACAN, J. : Introduction à l’édition allemande des Ecrits ;  séminaire XX Encore
SOLER, C. : Ce que Lacan disait des femmes ; Des hommes, des femmes (cours donné aux        Collèges cliniques de Paris)

Anaïs Bastide travaillera sur « A propos des entretiens préliminaires (et de l’entrée en analyse)» à partir de différents textes de Freud et de Lacan : « De la psychothérapie » (1905), « Conseils aux médecins sur le traitement analytique » (1912), « Le début du traitement » (1913), «Les voies nouvelles de la thérapeutique psychanalytique» (1918) (à lire), in La technique psychanalytique, Constructions dans l’analyse (1937), et le chapitre « La technique psychanalytique » in L’Abrégé de psychanalyse (1938) de Freud ; les chapitres 1 à 4 inclus in La direction de la cure (1958) (à lire), Proposition sur le psychanalyste de l’école (1967), les entretiens du 4/11/71 et du 1/06/72 in Le savoir du psychanalyste (1971-1972), leçons du 15/03/72 et du 21/06/72 in …ou pire, Télévision (1973), Préface à l’édition anglaise du séminaire 11 (1976) de Lacan. Les participants seront invités à présenter le texte suivant : Les entretiens préliminaires de l’homme au rat de David Bernard paru dans le mensuel 33.

Invités et conférences publiques

Nous accueillerons comme chaque année plusieurs psychanalystes de l’EPFCL : Nadine Cordova, Bernard Toboul et Colette Soler, qui nous accompagneront dans les séminaires et aborderont le thème « Qu’est ce qu’une clinique psychanalytique ? » lors de conférences ouvertes au public. Nous accueillerons aussi Pierre Ansay, docteur en philosophie et lettres qui nous parlera du bien dire chez Spinoza, Freud et Lacan.

Dates

25/09/21 :10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par Z. Eryoruk)
14h30-16h30 conférence de Pierre Ansay avec les interventions de S. Bassegio, F. Boucher et B. Lacourte – [ Affiche ]
23/10/21 : 10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par Z. Eryoruk)
=> 14h30-16h30 conférence de Nadine Cordova : « Un lien si étroit » [ Affiche ]
20/11/21 : 10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par Z. Eryoruk)
18/12/22 : 10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par C. Vankerkhoven)
22/01/22 : 10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par C. Vankerkhoven)
19/02/22 : 10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par C. Vankerkhoven)
=> 14h30-16h30 conférence de Bernard Toboul
26/03/22 :10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par A. Bastide)
23/04/22 :10h15-12h30 séminaire de théorie de la clinique (présentation par A. Bastide)
21/05/22 : Journée de travail en commun des FCL-Liège et FCL-Brabant avec Colette Soler. Les modalités pratiques sont encore à définir.

Lieu

  • En présentiel à l’Asbl SIMA, Rue Brialmont 21, 1210 Saint-Josse-ten-Noode (arrivée en avance recommandée car les portes ferment pour des raisons de sécurité), avec les mesures sanitaires d’application dans l’enseignement supérieur bruxellois à savoir:

1) le port obligatoire du masque à l’intérieur du bâtiment
2) distanciation d’au moins 1m entre les participants
3) désinfection avant/après des tables et/ou de toute surface touchée (du gel hydroalcoolique et des serviettes en papier seront mises à disposition)
4) aération régulière des locaux
Ces mesures nous permettront de nous retrouver en présentiel et dans les meilleures conditions possibles… Nous nous réjouissons de vous revoir toutes et tous !…

  • Si, pour des raisons médicales de santé ou de déplacements internationaux, vous étiez dans l’impossibilité de venir dans nos locaux, veuillez nous en informer afin de vous faire parvenir un lien de visioconférence Zoom

Inscription

Je remplis le formulaire en ligne (cliquez sur la phrase)

Participation Aux Frais (PAF) :

  • 70€ pour les non-membres, pour l’année,
  • 50€ pour les membres, pour l’année,
  • 30€ pour les étudiants -26 ans ou personnes sans emploi, pour l’année.
  • Conférence uniquement : 10€ ou 8€ pour les étudiants -26 ans et les personnes sans emploi.

Compte Bancaire : IBAN = BE 39 0682 5194 7019, BIC = GKCCBEBB
La participation financière ne doit pas être un obstacle, dans un tel cas, il est conseillé de prendre contact avec le bureau au préalable (info.fcl.brabant@gmail.com).

Renseignements

info.fcl.brabant@gmail.com
ou Coralie Vankerkhoven, E-mail : coralie_vkk@yahoo.com , Tél : +32 473 29 56 29

Événements connexes

Organisation

Forum du Champ lacanien du Brabant (Belgique)
E-mail : info.fcl.brabant@gmail.com
ASBL no 842.606.543 – Siège social : Av. Ferdauci, 44 – 1030 Bruxelles
Compte Bancaire : IBAN = BE 39 0682 5194 7019, BIC = GKCCBEBB