Post partum, projection et débat à Paris, le 9 avril 2015

L’École de Psychanalyse des Forums du Champ lacanien organise la
projection du film de la réalisatrice : Delphine Noels, membre du Forum du Brabant :

postpartum-images

Post-partum

Le film est le récit de la traversée d’un gouffre, celui de la maternité. C’est l’histoire d’amour qu’une mère va être amenée à tisser entre elle et son bébé. Une histoire d’amour dangereuse et délirante qui va l’amener aux confins du pensable et de l’humanité. « Ma propre expérience de la maternité m’a permis de dresser des ponts entre la folie et le vécu de toute mère. » DN

postpartum-affiche-miniJeudi 9 avril 2015 à 20h Cinéma l’Escurial – 11 boulevard du Port Royal – Paris 13ème

– Suivie d’un débat avec Colette Soler (EPFCL), Marie-Christine Laznik (ALI) et Catherine Vanier (Espace Analytique).

La soirée se clôturera autour d’un pot convivial.

– Entrée : 15 euros.
– Renseignements : 00.33.1.56.24.22.56
- Affiche de la projection

Au générique, la jeune femme que joue Mélanie Doutey attend avec bonheur son enfant, puis elle accouche. La panique la saisit, elle perd ses moyens. Elle est abattue, en décalage avec ce qui est attendu d’elle. Seule, profondément seule, elle cherche et trouve : des mots, des images et des significations pour s’arrimer.

Une des richesses du film réside dans l’entrelacs des réalités que le spectateur peut construire. Les points de chevauchement sont suffisamment invisibles pour que le spectateur, s’il s’y prête, passe d’un fil à l’autre sans vraiment s’en rendre compte, charriant son lot d’affects et d’effets de sens.

Voir le film en choisissant une de ces réalités et en y croyant dur comme fer est aussi possible, ce que certains critiques n’ont pas manqué de faire, se rempardant dans la normalité. C’est dommage, la complexité des affaires humaines est rarement mise en image pour aider à la penser, et l’inhumanité de la folie rarement humanisée à ce point. La tendresse et l’humour de la réalisatrice sont précieux à ce titre et forment avec son intransigeance à dire la chose, un grand écart entre eux qui tend et solidifie le propos du film. Le cinéma lui offre ensuite une plastique : images, temps, sons, perception, couleurs, lumières, cadrages et autres.

Lucile Cognard

Programme du 7 février 2015


Conférence publique
de Colette Soler
le 7 février à 14h à Bruxelles


Colette Soler conclura par cette conférence une journée de travail sur l’inconscient que nous espérons riche de questions et d’avancées pour chacun.

PicassoBacchanalZE

PAF pour tous : 10 €  / Chômeurs, étudiants : 7 €


9h45   Accueil

à la « Salle Delvaux » – Auberge de Jeunesse Jacques Brel – rue de la Sablonnière 30 à 1000 Bruxelles.

10h – 12.00   L’inconscient qu’est-ce que c’est ? – Table ronde avec Colette Soler autour de son cours « l’inconscient qu’est-ce que c’est ? » : Questions et élaborations de participants du séminaire « Questions de psychanalyse » du FCL Brabant.

Groupe restreint : seuls sont invités les participants au séminaire et les membres des Forums du champ lacanien (France et Belgique) – Inscription préalable.

12.00 – 14.00   Pause déjeuner – Réservation avant le 23 janvier 2015 pour les personnes qui souhaitent y participer. Le lunch est préparé par l’Auberge de Jeunesse : 7€ pour une boisson et des sandwiches.

14.00 – 17.30   L’inconscient, qu’est-ce que c’est ? … et ses suites – Conférence publique de Colette Soler.

La conférence de Colette Soler sera précédée de 3 courtes interventions des membres du Forum du Brabant.

17.30   Clôture

 

Colette Soler nous rend visite

Réservez la date du 7 février !!

Nous recevrons cette année Colette Soler avec laquelle nous mettrons nos questions au travail le 7 février 2015. Trois moments de préparation sont prévus pour les participants au séminaire qui souhaitent intervenir.

2014-2015 : « L’inconscient qu’est-ce que c’est ? »

Séminaire de Questions Psychanalytiques

« L’inconscient qu’est-ce que c’est ? »

« Lacan n’était nullement adepte de la chronologie, mais n’était pas le contraire non plus. Pour caractériser ce qu’il faisait, il aimait à utiliser la notion de frayage. Les références sont multiples sur ce point. Le frayage consiste à ouvrir une voie en forçant des obstacles dans un domaine qui résiste à la pensée ou à la marche. Un frayage peut avancer dans la discontinuité, avoir ses moments féconds et ses temps de stase, d’assimilation, mais la notion connote la continuité d’un effort qui constitue un tout orienté, créant des sillons dans le champ concerné. Elle se situe donc à l’intersection de la pensée et du réel de référence. »

Colette Soler, Cours 2007-2008

Cette année 2014-2015, pour continuer sur le thème de l’inconscient, nous achèverons ensemble la lecture du cours de Colette Soler L’inconscient qu’est-ce que c’est ? (*) dont la citation en exergue annonce la teneur.

Le séminaire se veut ouvert à tous, il privilégie l’aspect participatif et l’émergence des questions de chacun.

Les participants qui le souhaitent auront l’occasion de présenter leur travail lors de la venue de Colette Soler. Trois moments de préparation s’ajoutent alors au programme indiqué.

Lucile Cognard, Zehra Eryoruk, Coralie Vankerkhoven,
Membres d’École, IF-EPFCL

Dates, Lieu, horaire

Samedi après-midi, 14h30-16h30
Maison de quartier d’Helmet  (plan d’accès)
Square Riga, 39
1030 Bruxelles

  • 27 septembre 2014
  • 18 octobre 2014
  • 22 novembre 2014
  • 24 janvier 2015
  • 7 février – Journée complète – Invitée : Colette Soler
  • 28 février 2015
  • 28 mars 2015
  • 25 avril 2015
  • 30 mai 2015

PAF : 60 €
pour l’année
pour les non-membres

Organisation

Forum du Champ lacanien du Brabant (Belgique)
Av. Huart Hamoir, 134
B – 1030 Bruxelles
Tél : 0485 / 045 654

FCL-Brabant (Belgique)
ASBL no 842.606.543
Compte Bancaire : 068-2519470-19
IBAN = BE 39 0682 5194 7019
BIC = GKCCBEBB